Comment avoir plus de B-girls dans les Jams ?

Not Only Hip Hop s’associe à B-boy/B-girl Dojo et à B-boy Focus/B-girl AT pour le relaie de leur article quotidien auprès de la communauté francophone de b-boys et de b-girls.

(English Below)

L’article de cette semaine traite des b-girls. Moi-même, j’ai grandi en Finlande où nous n’avons jamais eu beaucoup de b-girls. Cependant, leur niveau a toujours été élevé et ma professeur Taya est l’une des meilleures b-girls de tous les temps qui a également inspiré beaucoup de b-boys ! J’ai eu un modèle féminin à côté de moi, alors je n’ai jamais soupçonné qu’une femme ne pouvait pas atteindre ou faire quelque chose.

En général, l’égalité entre les femmes et les hommes en Finlande est de premier ordre et je crois que c’est aussi une raison pour laquelle les b-girls finlandaises n’ont jamais eu peur de danser, de se battre et de représenter aux côtés des hommes.

B-girl Taya 

Cependant, à mon avis, il existe beaucoup d’inégalités entre les hommes et les femmes dans la scène de break. Je ne veux pas dire que les b-girls devraient avoir des props faciles, mais en même temps, je pense que beaucoup de choses sont organisées de manière à servir les intérêts et les points de vue des hommes. Bien sûr, c’est naturel, car il y a beaucoup plus d’hommes que de femmes dans la scène. Mais comment pouvons-nous augmenter le nombre de femmes dans la scène ?

Au cours de mes voyages, j’ai souvent rencontré des femmes qui parlent de la façon dont les événements, les compétitions, la musique, etc. ne les inspirent pas et c’est pourquoi ils n’ont pas envie d’aller au jams. Je n’oublierai jamais comment, une fois, un amoureux de danseuse a amené son ami non-danseur à une Jam de break et son commentaire était que « oh il y a beaucoup de testostérone ici ». Si les événements de break finissent par devenir une concurrence entre les hommes en conséquence, les femmes pourraient disparaître des événements.

Naturellement, les organisateurs d’événement ne savent pas toujours comment les femmes se sentent à l’aise dans les événements s’ils sont tous des hommes. C’est formidable de voir que beaucoup de femmes ont également commencé à lancer des événements. Cela donne à la scène un peu plus de variété.

Pour que nous puissions avoir une idée de ce que les b-girls veulent d’un événement et l’heure à laquelle où elles pourraient être les bienvenus, j’ai fait un petit sondage sur le sujet.

 

Plus de 110 réponses de femmes de partout dans le monde. Voici en bref les résultats et quelques réflexions.

Question : Pensez-vous qu’en général les juges apprécient les forces des danseurs féminines ? Sinon, pouvez-vous dire à quelles qualités ils devraient donner plus de valeur ?

La plupart des gens ont répondu qu’ils estiment que les juges apprécient les forces des danseuses féminines. Beaucoup ajoutent que les mouvements réels et surtout les powermooves reçoivent trop de valeur par rapport aux autres éléments de la danse. Les détails, la musicalité, le flow, la DANSE, le freestyle etc. sont mentionnés.

Mes propres commentaires :

Tous les éléments ci-dessus sont importants mais nous ne pouvons pas simplifier et généraliser que les juges devraient donner plus de valeur au footwork, au top rock, au style ou à n’importe quoi. Tout dans la danse doit avoir un flow, un contrôle, un style, une personnalité, etc. Quoi qu’il en soit, vous devez ajouter votre propre magie. Si vous faites plus de footwork, vous devez faire de votre footwork votre « power move ». Et si vous ne pouvez pas les rendre plus puissants, rendez-les plus géniaux. Si vous ne pouvez pas les rendre plus rapides, jouez avec la musique par exemple. Si vous prenez vos propres forces à l’extrême, vous pouvez être le meilleur que vous pouvez être sur la piste de danse.

« Je pense que les juges apprécient les femmes qui travaillent dures, car je ne crois vraiment pas que les props sont faciles à avoir. Je pense que nous devrions utiliser nos points forts, chacun d’entre nous pourrait avoir son avantage et se démarquer en tant qu’individu. » Dit l’une des réponses.

Question : La musique dans les Jam en général ?

  • J’aime la musique qu’ils jouent dans les Jam en général. 26,9%
  • La musique est trop rapide et ne nous donne pas envie de danser. 13,9%
  • Une Jam devrait commencer avec une musique plus lente afin qu’il y ait une accumulation. Lorsque les gens sont en feu, la musique rapide est cool. 31,5%

Question : Quel genre d’amélioration vous souhaitez le plus voir dans les Jam ? Qu’est-ce qui vous ferait venir, participer et amener vos amis avec vous?

  • Plus de fête et de vibe et des cyphers. 66,1%
  • Les femmes doivent être traité avec plus d’égalité dans les battles. 33%
  • Plus d’actualité pour les battles dédiés aux femmes. 22%
  • Les battles devrait être plus amusant pour que davantage de femmes aient le courage de participer 46,8%

Question : Que pensez-vous du taux de juges féminines dans les gros événements ? Est-il important d’avoir aussi des juges féminines, même s’il n’y a pas autant de b-girls que de b-boys ? Pensez-vous que les juges féminines ont un impact sur les femmes qui se sentent plus acceptées dans les événements ?

La plupart des b-girls ont répondu que, selon leur opinion, les juges féminines sont importantes parce que les autres b-girls se sentent plus autonomes et surtout pour les jeunes filles, il est important de voir que les femmes ont les mêmes chances dans la scène. En outre, beaucoup ont répondu que le genre ne devrait pas affecter le choix des juges.
« Les juges devraient être choisis en fonction de leur expérience et de leur réputation, peu importe le genre », déclare l’une des réponses.

Question : Existe-t-il des façons dont vous pensez que les b-boys (et les b-girls aussi) peuvent rendre les femmes plus accueillantes et plus confortables dans les Jam ? Par exemple, moins de comparaison, de rivalité, de jugement, etc.

Voici quelques commentaires que j’ai retenus de la réponse :

« Puisque les Jam ont pour objet de réunir et de s’amuser, je pense, que cela aiderait si les bboys demandait aux filles de venir danser avec eux. Ça doit être comme ça de toute façon, n’est-ce pas? Aussi pour que les filles ne soient pas si sévères pour les autres filles. Nous sommes tous dans la même situation, nous nous jugeons les uns les autres et nous nous voyons comme des rivaux ce qui n’aide pas les choses à avancer.  »

« Une chose ! Les Jam ne sont pas des Battles. DANSE AVEC DES FILLES ne les défiez pas, ne lance pas le mouvement D ou des powermoves alors qu’une fille essaie de danser et de te soutenir.

« Je pense que les B-Girls doivent accepter la chaleur d’un battle, ça fait partie du b-boying et nous ne voulons pas changer cela pour que quelqu’un se sente à l’aise, mais si les Jam étaient plus comme les vieux jours et n’étaient pas si concentrés sur le fait de gagner, mais plutôt sur le respect et faire bouger la foule … « .
J’espère que ces réponses vont donner de l’inspiration et peut-être de nouvelles idées pour les organisateurs d’événements et les personnes qui enseignent le b-girling. Le nombre et le niveau de b-girls augmente constamment. Gardons les événements inspirant aussi pour les femmes afin qu’elles ne disparaissent pas! 🙂

Faites-nous savoir vos pensées !

-AT / bboydojo.com

 

In French above

Hey guys how are things ?

This week’s newsletter deals with b-girls. Myself I’ve grown up in Finland where we’ve never had many b-girls. However, their level has been really high and my teacher b-girl Taya is one of the best b-girls of all time who has also inspired a lot of b-boys! I had a female role model right next to me, so I never suspected that a woman could not reach or do something.

Also in general equality between women and men in Finland is top-notch and I believe that this is also a reason why we Finnish b-girls were never scared to dance, battle and represent alongside men.

However, in my opinion, there is a lot of inequality between men and women in the breaking scene. I definitely don’t mean that b-girls should get easy props, but at the same time I feel many things are organized the way that men’s interests and points of view are prioritized. Of course that is natural since there is a lot more men than women in the scene. But how can we then get the number of women in the scene on the rise ?

During my travels I’ve often faced women talking about how events, competitions, music etc does not inspire them and that’s why they don’t feel like coming to jams. I’ll never forget how once a dancer friend of mine brought her non-dancing friend to a break jam and her comment was that ”oh it smells a lot like testosterone in here”. If breaking events end up becoming flexing competition between men as a result the women might disappear from the events.

Naturally the event organizers can’t always know how to make women feel comfortable in the events if they’re all men. It’s great to see that many women have also started to throw events. This gives the scene a little more variety.
The Survey!
So that we could get a little brighter idea on what the b-girls want from the event and hour they could feel more welcome I made a little survey on the topic. It got a nice number of over 110 replies of women from all around the world. Here are the results in short and a few thoughts of my own on top.

Question : Do you think judges in general appreciate the strengths of female dancers enough? If not, can you tell what qualities they should give more value to ?

Most of the people answered they feel that the judges appreciate also the strengths of female dancers enough. Many also add that the actual moves and especially power moves are given too much value compared to the other elements of the dance. Details, musicality, flow, DANCE, freestyle etc are mentioned.

My own comments :

All of the elements above are important but we can’t simplify and generalize that the judges should give more value to footwork, top rock, style or anything. Everything in dance has to have flow, control, style, personality and so on. Whatever it is you do you have to add your own magic into it. If you do more footwork then you have to make your footwork your ”power move”. And if you can’t make them more powerful then make them more funky. If you can’t make them faster then play with the music for example. If you take your own strengths to the extreme then you can be the best you that you can be on the dance floor.

”I feel judges do appreciate female if we are putting in work as I really do believe in no easy props. I feel we should use our strengths each of us might have to our advantage & stand out as an individual.” says one of the replies.

Question : Music in jams in general ?

  • I like the music they play in jams in general. 26,9%
  • Music is too fast and doesn’t make you feel like dancing. 13,9%
  • A jam should start with some slower music so that there is a build up. When people are on fire then fast music is cool. 31,5%

Question : What kind of improvement you wish the most in jams? What would make you come, participate and bring your friends with you?

  • More party vibe and cyphers 66,1%
  • Women treated more equal in battles 33%
  • More highlight for battles dedicated to women 22%
  • Battles should be more about having fun so more women would have the courage to participate 46,8%

Question : What do you think about the rate of female judges in panels? Is it important to have also female judges even though there are not as many b-girls than b-boys? Do you think female judges have an impact on ladies feeling more accepted in events?
Most of the b-girls answered that in their opinion female judges are important because that makes other b-girls feel more empowered and especially for young b-girls it is important to see that also women have the same chances in the scene. Also many answered that gender shouldn’t affect on choosing the judges.
”Judges should be chosen based on their experience and reputation, no matter what gender”, says one of the replies.

Question : Is there some ways you think b-boys (and b-girls as well) in jams could make women feel more welcome and comfortable? For example less comparison, rivalry, judgement or so on.

Here is a couple comments I picked from the answers 🙂

”Since jams are about coming together and having fun, I think, it would help if more bboys asked bgirls to jam with them. That’s what it’s about anyway right? Also for bgirls not to be so harsh on other bgirls. We’re all in the same situation, judging one another and seeing each other as rivals doesn’t help.”

”one thing! Jams are not battles. DANCE WITH THE GIRL don’t battle her don’t throw the D move or powermoves while a girl is trying to dance and hold you!”

”I think B-Girls have to accept the heat of the Battle, its a part of b-boying and we donʻt want to change that to make someone feel comfortable, but if the jams were more like the old days and were not so focused on winning, but rather respect and moving the crowd..”
Hopefully these answers will give some inspiration and maybe new ideas for event organizers and people who teach b-girls. The number and level of b-girls is growing all the time. Let’s keep the events inspiring also for females so they don’t disappear! 🙂

Let us know your thoughts !

-AT / bboydojo.com

B-Boy Focus & B-Girl AT

B-Boy Dojo

B-Boy Focus & B-Girl AT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *