JD 2018 … Un nouveau souffle ?

Mon JD par SAN ROSE

Le Juste Debout est décrit comme « une rencontre internationale de danses Hip Hop dites « debout », qui réunit plus de 4 000 danseurs » rassemblant 6 styles : Locking, Popping, Hip Hop, Newstyle, House dance, Experimental et le Junior Dance Tour (qui est une catégorie allstyles (tout style de danses, oui j’explique tout) réservée au moins de 14 ans).

Voilà maintenant que les néophytes sont initiés on va pouvoir parler librement (ou presque). Le JD 2018 a été un retour à la base concernant le programme, pas de dancehall, ni de top rock, les speakers étaient Nasty et Bruce, le duo des débuts de l’événement. Bien que certaines nouveautés ont été gardées comme le Junior Dance Tour et l’ajout du vote du peuple ( 500 personnes dans le public via leurs smartphones pouvaient voter pour leur danseurs préférés à chaque battle).

L’année dernière j’avais senti une baisse d’énergie de la part du public, même si cette année on a dû attendre l’arrivée du popping pour que vraiment tout le monde crie, c’était lourd, les gens cerclaient, il y avait pleins d’échanges, « la boom » était ouverte jusqu’aux demies finales, les dj qui y passaient étaient bons, comme Dj Walkman, même si j’avoue que dans l’ensemble il y a eu beaucoup plus de house que le reste mais bon l’ambiance était là avec de bons cyphers.

Cette année beaucoup de personnes sont aussi venues au JD pour faire leur pub, battles, marques, artistes, beaucoup de gens sont venus me parler de leur projet, ce qui était cool ça montre que enfin les gens s’ouvrent beaucoup plus. Et il n’y avait pas que des français dans ce cas mais des suisses, belges, anglais, espagnols, bref tout les pays représentés au JD sauf les japonnais, j’avoue qu’une certaine barrière du langage et surtout de la distance s’est dressée, même si je parle anglais et un peu japonnais donc j’ai quand même pu communiquer.

Je pense que cette dernière édition va relancer à encore plus grande échelle celle de l’année prochaine qui sera donc encore meilleure. Et puis en attendant il y a le Juste Debout Gold qui s’annonce prochainement !!!

Le Juste Debout 2018 par VIMAE

En effet quoi qu’on en dise cette année était une vraie belle fête au multiculturalisme du Hip Hop et aux rencontres inter-générationnelles. Alors plutôt que de parler des polémiques, encore, ou vous dire qu’il était une fausse bonne idée d’ajouter les huitièmes de finales vu la longueur de l’événement (oui on est parti à 23h30) et des difficultés de l’ambiance à prendre, ou encore que j’ai été très déçue par le show de Joeystarr où il a fallu attendre de reconnaître les mélodies des bons vieux sons tels que Ma Benz et Seine-Saint-Denis Style pour que le public adhère et participe, j’ai préféré vivre cette édition de l’intérieur auprès des participants dont je vous livre ici quelques expériences.

Présente aux présélections parisiennes du JD Juniors, je commencerai par là.

Juste un mot avant pour dire que cette année l’engouement a été bien plus fort avec de nombreux kids en compétition venus de  pays très différents (en plus de ceux déjà qualifiés à l’étranger). Il était vraiment bien que cette étape se fasse au même endroit et le même jour que les grands, cela a permis de donner une nouvelle dimension à l’événement. Avant le début de la compétition il y a eu de beaux échanges, un petit cercle d’une dizaine de danseurs s’est même formé, preuve que la danse est un langage universel et se suffit à elle-même, et que la culture hip hop du partage et du respect a encore de beaux jours à vivre !

Nous avons vu la qualification de trois jeunes japonaises, dont Miyu, entraînée par Kioka Yamamoto, déjà qualifiée l’an passé et grande gagnante de cette édition 2018, qui, croyez-moi, n’ont pas volé leur place aux vues de leur niveau pour le moment un cran au dessus. Mais nos petits français se sont aussi très bien défendus et je suis impatiente maintenant de voir leur évolution.

Après la décision, pendant l’épreuve de danse expérimentale, beaucoup ont rejoint les danseurs de hip hop s’échauffant pour leur passage dans les grands couloirs de l’Opéra Bastille animés par Dj Kakashi, et ont pu observer et échanger avec eux.

Norah Mukanga

Catégorie Allstyles Junior Dance Tour

12 ans – Pays-Bas – Gagnante Qualifications Suède

Perdu en Quart de Finale à Paris contre Rio

« Le Juste Debout cette année a été pour moi une expérience très spéciale. Je me suis qualifiée en Suède ce qui m’a permis de danser sur la grande scène lors de la finale à Paris. C’était tellement incroyable et j’espère vraiment avoir la chance de revenir y danser l’année prochaine.

Ce jour où je devais danser à Paris est le jour que je n’aurai manqué pour rien au monde. J’étais backstage avec ma soeur jumelle Yarah et ma cadette Rosa – 10 ans – (qui ont aussi fait les sélections). Nous avons eu là de très bons moments et de grandes conversations avec d’autres danseurs de différents pays. Et le plus important, nous avons  vraiment apprécié l’atmosphère.

Avant ma performance j’étais légèrement nerveuse. Je me suis préparée et ai essayé de me détendre en lisant un livre et en écoutant une musique hip-hop. Après je me suis échauffée et j’étais prête !

Enfin sur scène, j’ai ressenti tellement d’énergie de la part du public ! Quart de finale, après mon tour, j’étais contente de ma performance. Le résultat était en fait une égalité des juges. Mais cette année, les 500 premiers visiteurs ont également eu un vote. Mon adversaire a eu comme 10% plus de voix du public. Ainsi, le vote des gens n’a pas été à mon avantage, mais j’ai accepté le résultat.

J’aime aussi beaucoup danser avec un partenaire et ce serait bien si le JD organise un jour un 2vs2 Junior Dance Tour pour donner à plus d’enfants une chance de danser sur cette grande scène. C’est très différent de la danse dans un cypher. Il faut donner beaucoup plus d’énergie et votre temps est très limité. J’ai aussi appris de cela.

Je suis vraiment reconnaissante que le Juste Debout donne à notre génération la chance de danser dans cette arène. C’est très drôle parce qu’il y a 3 ans quand mes sœurs et moi venions de commencer à danser sérieusement, nous rêvions que nous participerions au Juste Debout devenus vielles ou à nos 18 ans. A notre grande surprise le JD introduit en 2017 le Junior Dance Tour. Nos rêves sont venus plus vite que prévu. Ma sœur jumelle Yarah a fait les demies-finales l’année dernière. Maintenant, j’espère que Rosa mon autre sœur pourra aussi faire cette expérience l’année prochaine, parce que ça vaut vraiment la peine. Je le souhaite non seulement pour ma sœur, mais aussi pour les autres enfants qui aiment la danse hip hop freestyle. Surtout les enfants en France. »

Arka (Forzesound)

Team Icee & Niako

Catégorie 2vs2 Hip Hop

France – Gagnants Qualifications Paris

Vainqueurs Finale

En attendant l’article dédié au crew actuellement en préparation avec notamment une interview de Icee, j’ai interrogé Arka, son bras droit dirigeant le Forzesound.

« Pour ma part cette année j’ai suivi deux présélections, celles de Belgique et celle de Paris.

Ce qui était bien à Paris c’est que le prix n’était que de 5€, ce qui permet à plus de monde de participer, de goûter au JD. Bruce ne gère malheureusement pas les prix dans les autres pays. Donc content de voir nos kids français comme Noah, Keryan et Kellyan, entres autres, venir se frotter aux autres, c’est bien !

Ça fait aussi vraiment plaisir de voir nos « têtes » françaises comme bien-sûr Icee et Niako, mais aussi les Yudat, Sarcellites, Criminalz, et j’en oublie, aux qualifications parisiennes hip hop 2vs2. Par contre trop peu de participants dans les catégories Pop, Lock et House.

Quant à la Belgique, il y avait vraiment un beau niveau et j’étais particulièrement content de voir Charmant (Les Légionnaires avec Alex – Gagnants Qualifications Belgique Catégorie 2vs2 Hip Hop) danser.

Le jour J à Bercy était mieux que le précédent, il y avait vraiment une bonne vibe, j’ai eu la sensation d’une grande fête en famille et je suis bien-sûr très heureux que Icee ait remporté ce deuxième titre.

Je ne peux répondre à sa place, mais je ne pense pas que ce soit déjà son dernier JD, il y a encore d’autres danseurs avec qui il pourrait avoir envie de partager cette expérience, dans le Forzesound par exemple. »

Adnan et Ruth (Streetlife)

Catégorie 2vs2 Hip Hop

Espagne – Gagnants Qualifications Espagne

Perdus en Huitième de Finale à Paris contre Icee et Niako

« Pour nous, le Juste debout est un événement avec beaucoup de niveau et beaucoup d’espoirs des  danseurs du monde entier. Les gens s’y préparent beaucoup, et cela nous motive … !!!  Nous aimons toujours avoir des attentes élevées et être capable de lutter pour rencontrer et partager avec ceux qui cherchent à toujours donner plus d’entre eux.

Dans notre cas, nous avions un compte à régler avec le Juste Debout car jamais encore des danseurs espagnols n’y avaient accédé en hip hop, nous voulions briser cette statistique et  être les premiers en Espagne à monter Bercy dans cette catégorie puisque c’est le style qui nous représente.

Pour nous cela a été une motivation pour s’entraîner encore plus fort, d’apprécier ce que les autres font, et de valoriser le travail d’un si grand événement, avec tant d’émotions !!!

Nous avons un rêve de mettre l’Espagne sur la carte, et nous ne pouvons l’être si nous ne travaillons pas dur, comme d’autres pays l’ont fait depuis des années. Il y a beaucoup de talent en Espagne, et il est nécessaire pour le monde de l’art de découvrir de nouvelles choses.

Nous ressentons de la gratitude pour les opportunités qui nous sont offertes en tant que danseurs et nous en tirerons le meilleur parti. »

Candyman (Badness / Redribbon)

Catégorie 2vs2 Locking

Team Ba’na Congo avec son binôme Manu

France – Gagnants Qualifications Belgique

Vainqueurs Finale

« Cette année le Juste debout était quelque chose d’important pour moi, c’était une opportunité de le faire avec Manu quelqu’un que je respecte énormément. Au début quand j’ai commencé la danse et que je visais le JD comme une compétition que je voulais gagner, je me préparai en regardant les vidéos de Loïc et Manu, ainsi que P-Lock et Jimmy Soul, donc pouvoir le faire avec lui, l’aider à atteindre sa quatrième victoire, était quelque chose de vraiment particulier pour moi.

Le gagner aussi en Lock c’était très important car j’avais déjà échoué deux fois dans cette catégorie en quart de finale à Bercy. J’avais pris une année de « césure » l’année dernière en tentant une nouvelle catégorie, le Who’s the Fastest (qu’il a gagné). Cette année je m’étais fixé comme objectif de dépasser la marche qui me bloquait tant, et d’aller chercher ce que je visais depuis le début, la victoire et non juste une simple demie ou une finale.

Cette victoire symbolise donc le passage d’un cap et est une certaine preuve pour moi même d’une évolution. Elle me conforte dans ma volonté de persévérer dans le travail pour atteindre mes objectifs futurs. »

Serge (Serial Stepperz / Badland)

Team Serge & Kwame

Catégorie 2vs2 House

France – Gagnants Qualifications Espagne

Vainqueurs Finale

« Cette année, nous n’avons cherché à aucun niveau à nous comparés aux autres, nous sommes en fait deux clubbers et nous voulions nous mettre en phase avec notre propre niveau et notre proposition habituelle, notre univers personnel, plus que de rentrer dans la performance brute. Les gens nous voient comme un groupe de house, mais moi pas du tout, je suis venu pour représenter mon crew Serial Stepperz, et mon groupe initial Badland, je n’ai pas cherché à me travestir, j’ai juste apporté ma vision.

Je considère Kwame comme mon petit frère, même si nous ne faisons pas partie du même crew. On s’est rencontré en 2012 en Guadeloupe, il n’était encore jamais venu à Paris. Nous faisons partie de deux générations différentes, quand il est arrivé ici il ne pratiquait que le hip hop mais était en attente et j’ai vraiment eu envie de le former à la house dance, de partager avec lui ce que m’ont appris Babson et Yugson, pour qu’il écrive sa propre histoire.
Je suis de Lognes (77) donc depuis 2002, la première édition à Champs-sur-Marne (77), j’étais présent, on peut dire que je connais cette compétition par cœur. Notre expérience réunie nous a permis de nous préparer au mieux.
En Espagne très bon accueil, l’organisation était très pro, tout s’est très bien passé. C’était notre première participation ensemble mais troisième pour Kwame qui n’a que 22 ans, et la septième pour moi qui jusqu’ici le faisais avec Kapela mon binôme attitré. Notre première sélection était en Suède en 2007.

On a d’abord essayé de communier entre nous et avec le dj, et bien-sûr avec le public et je pense que celui-ci l’a bien ressenti ce qui fait que nous avons pratiquement fait l’unanimité à chaque passage, malgré que certains auraient peut-être aimé plus d’engagement dans les battles. Nous ne sommes pas venus pour le combat mais pour le partage, ceux qui sont déçus se trompent d’événement. Aujourd’hui le Juste Debout a grandi, il faut accepter l’évolution, ensuite tout est état d’esprit.
Même si j’ai bien évidemment toujours dans l’idée de gagner de JD avec Kapela, cette victoire est magnifique et restera une grande fierté car c’est avant tout la victoire du partage et de la transmission.
 »

Ichigo et Presher (Yakuza Clan)

Danseurs pour le show d’ouverture du Juste Debout 2018

« Quand on a su qu’on était pris après les auditions on s’est mis pas mal de pression, mais au bout de deux semaines de répétitions intenses avec Bruce, à la JD School, une fois arrivés sur scène ce n’était que du kiff ! Magnifique expérience à refaire avec un énorme plaisir. »

« C’était vraiment super de danser pour l’un des plus gros battle du monde et surtout sur cette scène ronde quand tu sais que la plupart des meilleurs danseurs y sont passés avant toi. L’équipe était géniale comme tous les autres danseurs. Puis le jour J sur la scène avec les lumières et le public ça ne pouvait que rendre bien ! »

Voilà j’ai discuté avec beaucoup de monde, la plupart des « anciens » étaient présents et on constate un public de plus en plus familial, l’échange et la transmission étaient au rendez-vous !

J’aurai voulu vous en donner encore plus, mais les danseurs ont vraiment été pris par le temps cette semaine, de nombreux événements se greffant autour du Juste Debout chaque année.

Sinon pour conclure, comment vous dire que je suis contente que la plupart des trophées soient revenus à des Français ? Bah cocorico, fière de notre niveau !

Tous les résultats et vidéos en cours de publication sur la page facebook du juste debout

Crédits photos autres que JD :  Vimae pour Not Only Hip Hop

 

 

 

 

 

Virginie, la quarantaine, j’ai grandit avec le hip hop et le crew MKC aux Ulis dans le 91. J’anime, entre autres, un groupe fb qui tend à regrouper les différentes branches du HH dans le 91.

Vimae

Virginie, la quarantaine, j'ai grandit avec le hip hop et le crew MKC aux Ulis dans le 91. J'anime, entre autres, un groupe fb qui tend à regrouper les différentes branches du HH dans le 91.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *