Interview Chief 69 (The Bronx Boys) : « La vie des Graffeurs, B-boys, MCs, DJs n’est pas aussi séduisante que celle montrée au grand public »

English Below

Les TBB (The Bronx Boys crew) sont les membres d’un des premiers groupes de writers et de bboys du Bronx des années 70. Ils sont à l’origine de la création du Rock Steady Crew.

Nom : Chief 69

Crew : The Bronx Boys (Président)

Localisation : Bronx (New York City)

1) Tu es un graffeur, un bboy, un MC, tu es éducateur auprès des jeunes…Imagine un monde sans hip-hop. Qu’est-ce que tu aurais fait dans ce monde et qu’est-ce que tu aurais aimé devenir ?

Je suis un peu tout cela, oui, mais je suis beaucoup plus. Je suis un fils, un homme – Je suis new-yorkais, portoricain, noir – Je fais partie de la classe pauvre des américains…Avant tout cela je suis un être humain et surtout, principalement, je suis un enfant de Dieu…Ce qu’on appelle hip-hop est une nouvelle terminologie très très vague de ce qui est une culture populaire. L’art populaire, la danse populaire et tout le reste n’a rien de récent…C’est lié aux débuts de la civilisation…Dans un monde hypothétique ou le hip-hop “n’existerait pas”, je serai toujours impliqué dans la musique, l’art et la danse, de part mes racines naturelles.

2) Il y a une scène qui m’a marqué dans la série The get down : l’un des héros, Ezekiel Figuero, doit faire un speech pour le future maire du Bronx. Il n’arrive pas à s’exprimer, puis trouve son inspiration dans les grafitis des métros, et grâce à cela, fait un beau discours. Raconte-nous ce que tu veux nous dire quand tu graffes, quelles idées traversent ton esprit ?

Je n’ai jamais vu The get down mais je fais cela tout le temps comme un véritable bboy devrait le faire. J’adore voir du hip-hop au cinéma, à la télé mais je tiens à être clair sur un point : la vie des graffeurs, bboys, MCs n’est pas aussi belle ou séduisante que celle qui est montrée au grand public. La plupart d’entre nous sommes ignorés voire haïs par la société simplement à cause de la voie qu’on a choisit pour nous exprimer. Parfois les gens nous voient comme des ignorants ou des moins que rien parce qu’on est trop street, trop furieux ou tellement d’autres choses en trop…

Personnellement, je graffe même si je suis lassé la moitié du temps, alors que pendant l’autre moitié, je tente de réaliser des bêtes de lettrages. Le plus important c’est bien le lettrage, ainsi que les thématiques, viennent ensuite les personnages, les processus de réalisation et le style.

De temps en temps, je pourrais balancer des trucs politiques, des graffs où tu ferais “wooow” ou “yo c’est un truc de ouf” ou “wow c’est vraiment profond son truc…Ça c’est la vérité !”, etc. Peu importe ce que je fais dans le hip-hop, que je danse, graffe, ou que je fasse le MC, je n’essaie pas d’intéresser les gens ou de les impressionner, sinon ça sonnerait faux et puis ce serait trop superficiel.

3) En France, lorsqu’on est une nouvelle génération, c’est difficile voire quasi-impossible de rencontrer ou d’avoir un contact avec les anciens. Tu sembles jeune, quel âge as-tu et avec combien d’anciens, actifs dans les années 70, as-tu pu discuter facilement ? Qui étaient-ils ?

J’ai seulement 26 ans et je rencontre des anciens tous les jours ahaha ! Il ne faut pas oublier que le mouvement hip-hop est né à New York, si bien que tu peux prendre n’importe quel bus, ou train, marcher au hasard dans un quartier et rencontrer un pionnier…Et ne jamais le savoir ! Il faut lancer des discussions et parler aux gens…Ce terme “légende” signifie qu’ils ont fait d’incroyables choses et ont obtenus le respect pour ça, n’est-ce pas ? Et bien pour moi, il existe des légendes inconnues qui méritent notre respect et qui sont des individus lambdas de la vie de tous les jours. Pour moi, les véritables légendes sont les éducateurs hip-hop parce qu’ils la font s’épanouir à tous les niveaux…Si tu es un étudiant, s’il te plaît, deviens un mentor à ton tour un jour ou l’autre…C’est important…Ça ferait de toi une légende à ajouter à mon livre.

4) Les bboys et bgirls sont devenus incroyables. Les peintures sur les murs par les graffeurs sont désormais de plus en plus impressionnantes. Aujourd’hui, les DJs réalisent de grosses performances techniques, en plus de passer du côté de la prod’ pour certains. D’après toi, est-ce qu’on peut tirer le même genre de conclusion pour le rap ?

La culture entière avec tous ses éléments est constamment en évolution…Je ne suis pas très fan de nombreux MCs mais il y a tellement d’amour…Personnellement, j’aime mes amis et mon travail encore plus (je ne suis pas en train de mentir, je reste subjectif et je pense que je suis le meilleur…Ça m’aide à ne pas lâcher ahaha)…Le graffiti a énormément évolué, oui, mais il y a encore du monde qui doit revenir aux fondations, exactement comme les bboys et bgirls avec les rockers, etc…Les MCs d’aujourd’hui ne savent pas toujours comment devenir MC à un haut niveau, ce que je veux dire par là c’est que quand j’ai appris à être MC, j’ai appris à écrire des chansons, à freestyler sans réfléchir, à battle, à faire de la poésie, j’ai appris comment utiliser les techniques et étudié pour devenir meilleur chaque jour…C’est ce qui fait passer un MC d’un bon niveau à un niveau excellent. Ce n’est pas un hobby, ça doit être un savoir-faire artisanal.

5) Donne-moi s’il te plaît, un point négatif dans la culture hip-hop qui te met en colère et trois qui te donnent de l’espoir et de la force.

Rien ne me rend furieux dans le hip-hop, je suis simplement déçu du fait que les artistes n’aient pas tous le même accès à des plateformes, ou la même visibilité en fonction de la discipline qu’ils pratiquent. …En ce qui concerne le hip-hop en tant que musique, je suis profondément déçu de constater que certaines radios et DJs, ainsi que les labels se portent garants de musiques qui ne sont pas hip-hop.

En ce qui concerne les trois points positifs…Je dirais l’amour, la communauté et l’amitié.

6) La connaissance est définie comme un élément important de notre culture. Selon moi, sans cela, ce serait compliqué de définir le hip-hop en tant que culture. Toutefois, le rap est le premier élément qui peut nous amener à la connaissance. Est-ce que tu penses que la musique rap est en train de tuer notre culture ?

Le rap n’est pas hip-hop. Le MCin’ n’est pas du rap. Ce sont deux choses différentes. Rapper, c’est être un artiste qui fait des disques ou juste des battles. Un MC est tellement plus…Les rappeurs n’ont ni conversations ni pensées critiques et c’est ce qui tue la musique hip-hop des médias de masses….Mais au cœur même du hip-hop en tant que culture avec le MCin’ tenant une grande place au sein de celle-ci…On fait bien les choses.

7) Aujourd’hui en 2017, c’est compliqué de trouver des événements planifiés autour des valeurs hip-hop. Par exemple, on peut voir très peu d’événements humanitaires, ou des événements avec du knowledge en arrière-plan. Est-ce que les valeurs peace, love, unity and havin’ fun sont encore importantes pour le hip-hop d’aujourd’hui ? Comment est-ce qu’on peut les utiliser ?

2017, c’est juste comme 1979 quand le premier disque hip-hop est sorti complètement aseptisé. Toutes les valeurs sont les mêmes et la culture entière aussi mais maintenant, on a des gens qui courent après l’argent, se battent pour capitaliser la culture et la faire couler parce qu’ils ne peuvent pas mettre l’essence brute de notre art dans un joli paquet ou dans une belle boîte.

Le hip-hop en tant que culture, avec ses valeurs, est anti-pop culture et encore plus contre le type de société dominant et l’a toujours été. C’est ce qui rend les choses difficiles. Les racines et les événements de la communauté locale sont les seules choses qui comptent vraiment dans le contexte culturel du hip-hop. Les médias de masses sont énormes et parfois, sont d’une aide précieuse à notre cause mais autrement, ils sont sur un autre planning la plupart du temps.

8) C’est quoi le hip-hop parfait pour toi ?

Le parfait exemple du hip-hop pour moi c’est moi-même et ma vie. J’adore utiliser ce don de dieu et l’utiliser continuellement de façon droite et juste.


1) You’re a writer, a bboy, an emcee, you teach to young people…Think about a world without hiphop. What would you do in this world and what would you like to become ?

I am all those things yes but I am much more – I am a Son , I am MAN – I am a Nuyorican/Puerto Rican/ Black MAN – I am a lower class American…I am above all things a Human first and foremost…I am a child of God…..what we call HIP HOP is very  very loose new terminology for FOLK CULTURE – Folk Art and Folk Dance and more is nothing new..this goes back to early civilization of course…in a hypothetical world where HIP HOP does not « Exist » I would be still involved in music and Art and dance because of my cultural roots…

2) There’s a scene which struck me in the TV show “The get down” : one of the hero, Ezekiel Figuero, have to make a speech for the future Bronx mayor. He find out the inspiration looking at the subway’s writters and made a great speech. Tell us what you wanna say when you write, what ideas run through your head ?

I have never saw the Get Down show but I Get Down all the time like a REAL BBOY should lol…I love to see HIP HOP in film and televisio nbut I like to makei t very clear that the real life of writers and bboys and emcees is not so much nice and happy or glamourus and most of us are ignored and hated by society simply because the way we choose to express ourselves sometimes people view us as ignorant or less than human because we are too hood or too angry or too much of many things….I personally write because I am bored half the time and the other half of the time I try to show dope letters  ( IT IS ABOUT LETTERS FIRST, and themes and characthers and productions and styles) , every now and then I might throw political stuff out there and things that make you just go WOW or YOOO THAT IS REAL DOPE…or WOW THAT IS REAL DEEP..THAT IS THE TRUTH…etc…. no matter what I do in HIP HOP if I dance or do Art or Emcee and I dont make you get exicted or interested or impressed then it is kinda wack and pointless haha…

3) In France, as a young bboy, it’s hard, pretty impossible, to meet our pioneers. You seem young, how old are you and how many pioneers, active back in 70’s, have you ever spoken easily ? Who was them ?

Im only 26 I meet pioneers every day haha you have to remember the HIP HOP movement was brung up in NYC so any time on a random bus or train or block you can walk by a pioneer and NEVER KNOW…you must have conversations and speak to people…that word LEGEND means they did amazing things and got respect for it right? well to me there are unsung LEGENDS we can still give respect to who are every day people…to me the real LEGENDS are the educators in the culture because they keep it going on all levels…if your a student please one day become a MENTOR ..IT IS IMPORTANT…. that makes you in my book A LEGEND…

4) Bboys/bgirls are became amazing. Paints on the walls by writters are now increasingly awesome. Today, deejays perform incredible feats. In your opinion, can we have the same kind of conclusion about the rap ?

The entire culture in all the elements is always evolving ..I am not a fan of many new emcees but there are some I love…personally I love my friends and my work the most – I am not going to lie I AM BIAST and I think I am the best…it keeps me going haha….writng has become so evolved yes but many people gotta always get back to foundation just like the Bboys and Bgirls and rockers and poppers , etc… Emcees today dont always know how to be Emcees on all levels , what I mean by this is when I learned to Emcee I learned to write songs , how to freestyle off the head , how to battle , how to do poetry , how to do techniques to train and study and become better every day…this is what makes an Emcee go from simply good to GREAT….it is not a hobby it must be your craft…

5) Please gimme one really bad point that you see in hip-hop culture which make you mad, and three positive point which give you a nice hope.

IN HIP HOP as a culture nothing makes me mad I just get disappointed when people dont all get a voice or platform in all the elements….in HIP HOP as just a music form I am highly disapponted in mainstream radio and Dj’s and record labels in vouching for wack music….

6) Knowledge is an important hip-hop’s discipline. In my opinion, without that, it would be hard to call hip-hop a culture. However, the rap is the first element which could take us at knowledge. Do you think rap music is killing our culture ?

RAP IS NOT HIP HOP – EMCEEING IS NOT RAP – they are two different things…RAP is about being a recording artist who sells records or just battles…AN EMCEE DOES SO MUCH MORE….RAPPERS DONT HAVE CRITICAL THINKING CONVERSATIONS and that alone is KILLING MAINSTREAM HIP HOP MUSIC…but HIP HOP as a culture and EMCEEING as far as its place in the culture is fine…were doing GREAT.

7) Today in 2017, it’s very hard to find events planed around hip-hop values. For example, we see very few events humanitary, or events with some of knowledge in background. So, are peace, love, unity and havin’ fun still importants for the hip-hop of today ? How could we use those ?

In 2017 it is just like 1979 when the first HIP HOP records on wax were released – all the values are the same and all the culture is the same but now just like then you have people with money racing and fighting to capitalize off the culture and water it down because they can not give the raw essense away in a nice package or a pretty box …..HIP HOP as a culture with its values is very anti pop culture and very anti mainstream society and always has been…that is what makes it difficult…the real grassroots and community local events are the only ones that really matter more in the HIP HOP cultural context….mainstream is great and some times is our aid in our cause but they are on a different agenda 24/7

8) What is the perfect hip hop for you ?

the perfect example of HIP HOP for me is myself and my life..I love to just use this gift from GOD and always use it to pursue rightousness…

Une pensée sur “Interview Chief 69 (The Bronx Boys) : « La vie des Graffeurs, B-boys, MCs, DJs n’est pas aussi séduisante que celle montrée au grand public »

  • 16 septembre 2017 à 09:35
    Permalink

    Terrible l’interview!!!! Beau boulot Skyjoe

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *