[The Lost Tapes #2] Grand Puba – 2000

Afin de rendre hommage à l’âge d’or du Hiphop,  nous avons créé la rubrique « The Lost Tapes » (voir la première édition)

Vous êtes nombreux à être amoureux de cette période florissante appelée « Golden age of Hip Hop »[1] d’où une grande partie des classiques ont vu le jour. De nombreux artistes symbolisent cette époque tels que LL Cool J, KRS-One, A Tribe Called Quest et bien d’autres.

Aujourd’hui nous avons décidé de vous présenter Grand Puba. Originaire de la Nouvelle Rochelle à NYC et de son vrai nom Maxwell Dixon, il commence sa carrière dans le groupe « Masters of Ceremony » en 1988. Ce rappeur ne vous dit peut-être pas grand-chose, mais pourtant, il a fait partie du groupe Brand Nubian. Un de leur album phare s’appellant « One For All » est sorti en 1990. Pour cause de disputes, le rappeur quitte le groupe et débute une carrière solo en 1992 avec le projet « Reel to Reel »[2]. Pour notre article, nous allons nous intéresser à son deuxième album solo sorti en 1995 sur le label Elektra qui se nomme « 2000 ».

La touche du rappeur est très reconnaissable par son timbre de voix et son flow, parfois rappé et parfois chanté. Dès l’introduction, on sait que l’album sera groovy et posé. Le deuxième son (I like it) est lui, samplé sur « Cal Tjader – Never My  Love »[3] et un certain Michael Jackson en vocal «I Wanna Be Where You Are »[4]. Mais notre attention se porte sur un des meilleurs morceaux de l’album : « Keep on », qui est samplé sur un morceau de Gil Scott-Heron et Brian Jackson « We Almost Lost Detroit »[5]. Le résultat est clairement planant et le flow de Grand Puba s’exprime à merveille.

Vous l’aurez compris, Ce projet est à écouter du début jusqu’à la fin pour passer un excellent moment. En plus, il est encore disponible en vinyle !

Bonne écoute à tous,

Kenji

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *