Juste Debout 2017 : Le JD aura apporté son lot de polémiques, mais que serait-il sans ?

Toute la semaine dernière jusque ce week-end se tenait la 15e édition du Juste Debout 2017 à Paris. Oui, après trois mois de tournée, une semaine complète de festivités pour fêter dignement ce quinzième anniversaire, avec de nombreux workshops et soirées très prisés, les qualifications et présélections parisiennes vendredi et samedi, pour clôturer en beauté sur les phases finales et le grand show de dimanche à l’AccorHotel Arena !

On s’attendait à en avoir plein les yeux ! Une belle com’, de grands noms, un jury et des dj’s de qualité, huit heures de danse …

Les speakers – Juste Debout 2017 – Crédits photo : RANDY

Ce fût une superbe fête en effet, réunissant la grande famille hip hop dans la célébration de cette culture si riche, la faisant partager au plus grand nombre, pour le meilleur mais aussi parfois pour le pire.

Même si on peut féliciter l’organisation et tous les bénévoles très impliqués qui ont permis un événement dans l’ensemble réussi, on regrettera en effet le peu d’ambiance, et malgré toutes les tentatives des speakers le public est très longuement resté éteint.

Quelle en est la cause ? L’absence de show d’ouverture … Le faible volume sonore ou le choix musical … Le manque d’engagement de certains battles … Les speakers peu connus du monde de la danse … le coût global élevé pour le visiteur … ou le public qui se diversifie devenant plus familial ? Un peu de chaque probablement !

Nous aurions voulu voir la cohésion des français derrière leurs danseurs en lice, malheureusement nous attendons encore … il est grand temps de mettre un terme aux luttes intestines qui gangrènent notre hip hop afin de le faire avancer dans le bon sens. Nous voulons rayonner à nouveau ? Alors unissons-nous, progressons, transmettons les vraies valeurs que nos grands nous ont offertes à nos jeunes générations, il est plus que temps !!!

Cette année le JD aura donc encore apporté son lot de polémiques, mais que serait-il sans ?

Cela ne nous aura pas empêcher de voir un beau spectacle, de prendre du plaisir et de faire de nombreuses rencontres plus ou moins inattendues, mais toujours très conviviales. Se retrouver ensemble, partager la même passion, ça n’a pas de prix et c’est aussi ça le Juste Debout.

Juste Debout 2017 Kids – Crédits photo : RANDY

FOCUS SUR LE JUNIOR TOUR

Le Juste Debout, pour cette édition 2017, aura voulu remettre à l’honneur la jeune génération en organisant le Junior Dance Tour, six dates de présélections pendant le Juste Debout Tour: Shanghai, Naples, Oslo, Toulouse, Londres et Paris, pour les 6–14 ans dans une épreuve de 1vs1 all styles.

Grand bien lui a pris, car nombre d’entre nous s’accordent à dire que ce fût vraiment le point culminant de cet événement !

Immersion dans les qualifs juniors parisiennes :

Convocation des enfants inscrits, et donc de leurs parents ou représentant légal, à 10h au Studio de l’AccorHotel Arena. Les entrées pour les familles sont à 20€ dans la limite de deux personnes.

Après la fouille en règle, arrivée dans une grande salle de béton gris, sombre, vide, avec une grosse sono qui forcément résonne, et Dj Kakashi aux platines.

Heureusement le son est bon mais cela ne suffit pas à amener de la chaleur et mettre les petits à l’aise, on sent la pression, même si à cet âge elle est différente. On entend parler italien, anglais, japonais, slave … on se jauge du regard. Le temps est long et il n’y a aucune buvette accessible. La salle ne se remplit que péniblement, même pas de moitié.

11h30, lancement de la compétition par la speakeuse, Clara Bajado, enfin bienveillante, et une trentaine de participants motivés et prêts à en découdre s’exécutent durant une minute  les uns après les autres à l’appel de leur nom devant les trois juges, Link (USA-NY), Malika (Belgique) et Ibuki (Japon).

Cela va très vite,  le jury sort délibérer dix minutes, le temps d’un petit cypher pour détendre l’atmosphère, et le verdict tombe, non sans problème de prononciation, donc court moment de panique mais très vite réglé.

Juste Debout 2017 Kids – Crédits photo : Not Only Hip Hop

La sélection est juste, d’autant qu’y figure le grand vainqueur, le niveau était très haut et voir l’engagement de tous ces jeunes est juste magique.

N’oublions pas de saluer tous les éducateurs, entraîneurs et parents qui sont derrière toute l’année et font un travail de transmission et de formation exceptionnel !

En tout huit qualifiés :

  • Shanghai – 3/01 – Yu Wenle
  • Naples – 4/02 – Anna Beat
  • Oslo – 11/02 –  Jojo
  • Toulouse – 12/02 – Sarah
  • Londres – 25/02 – Urban Slayer
  • Paris – 05/03 – Yuya et Miyu (japonais du même crew), et Yarah (néerlandaise)

12h30, ouverture de la grande salle et des buvettes mais interdiction de sortir de l’enceinte. Imaginez la journée des juniors et de leur famille de 10h à 22h, obligés de se restaurer sur place sachant que le menu burger-frites-boisson est à 15€ …

Bon, pour se consoler l’accès est direct sur la fosse, au plus près des animations, du spectacle et de leurs idoles. Ne reste plus qu’à patienter.

14h, début du show. Les yeux brillent et le bonheur se lit sur leurs visages. Les quarts de finale se déroulent jusqu’à la catégorie attendue : le 1vs1 all style junior.

Yu Wenle VS Sarah – gagnant Yu Wenle
Urban Slayer VS Anna Beat – gagnante Anna Beat
Jojo VS Yarah – gagnante Yarah
Miyu VS Yuya – gagnant Yuya après tie break

Sur leur bonne lancée du matin, ces petits ont mis le feu, il n’y a pas à épiloguer !

L’après-midi puis la soirée se déroulent au fil des demies-finales, puis des finales et d’une superbe prestation électro de la compagnie Electro Street. Au moins ils en prennent plein les yeux.

Yuya vainqueur du Kids Winners – Juste Debout 2017 – Crédits photo : RANDY

La finale Junior qui oppose le chinois Yu Wenle au japonais Yuya est impressionnante et tellement riche … à voir rapidement si ce n’est déjà fait !

Et voilà une longue journée bien remplie, riche en émotions et en rencontres, magnifique expérience au final qui restera à jamais gravée dans leur mémoire, des enfants qui rentrent chez eux le cœur joyeux et les yeux pleins d’étoiles, et des familles avec le portefeuille plus léger.

N’oubliez pas, c’est aussi ça le Juste Debout : de nouvelles générations qui observent les anciennes, et des vocations, des destins qui s’affirment … Soyez les modèles que vous auriez voulu avoir !

Sous le point de vue d’un B-boy

À vrai dire je n’étais même pas sûr de venir, déjà dû à des obligations professionnelles puis à un manque d’engouement de ma part à y assister cette année.

C’est seulement à la nouvelle des qualifications de connaissances : Mounir (Expérimental) et Jade (Hiphop 2vs2) que mes motivations ont changées sachant que le JD est un gros tremplin artistique pour n’importe quel danseur et je me devais d’être là pour soutenir ceux que j’apprécie particulièrement.

Le public – Juste Debout 2017 – Crédits photo : RANDY

Arrivé à l’AccorHotels Arena vers 16h30 j’ai rejoins mon groupe (Bad Efficience) dans la Boum, que je trouve particulièrement vide, ce qui me paraît dommage pour un événement consacré à la danse, mais avec l’intensité des Battles se déroulant en parallèle cela explique plus au moins ce constat.

Dernière parenthèse, je regrette beaucoup la catégorie TOP ROCK du Juste Debout qui pour moi faisait partie d’une danse  pilier de la culture Hip Hop issu du Bboying où on peut retrouver musicalement le côté Funky du Lock, le Hip Hop 90’s-2000 du Newstyle, ou encore le  côté clubbing et Bounce de la House en faisant une catégorie plus que légitime dans cette compétition que représente le Juste Debout.

Israel & Nadiah Juste Debout 2017 Dancehall Winners – Credits : Randy

Malheureusement ce n’est plus le cas depuis 2 ans environ, catégorie remplacée par la Dancehall (appelé Juste Dancehall) très contestée au début mais il faut l’avouer a été cette année l’un des plus beau moment avec la catégorie Kidz et Hip Hop, un choix peut être commercial mais qui a bien fonctionné.

Concernant l’ambiance générale je rejoins l’avis global en pensant que le public était assez timide cette année, peut être parce que c’était plus un public de Juge plutôt que de supporter ou bien peut être aussi car il était assez familial donc assez sage, loin des ambiances Underground qu’on pouvait ressentir dans les qualifications France.

Niveau Battle j’ai été ravi de voir les passages de Jade et Mounir sur la grande scène tout en ayant été un peu déçu de voir la sortie des grands noms de cette édition du JD comme ceux d’Icee, Niako, Salah, Marvin ou encore Kefton. J’ai quand même été touché par la performance des Kidz en AllStyle qui avaient une superbe énergie et je souhaite aussi féliciter le travail de  DJ Kakashi, qui nous a envoyé de belles galettes en respectant le thème de sa catégorie (All Style) en plaçant diverses variétés de Beat notamment du Breakbeat (initialement destiné aux Bboys) ce qui est assez rare dans les Battle AllStyle.

DJ Kakashi aux platines – Juste Debout 2017 – Crédits photo : RANDY

Au Final le Juste Debout trouve toujours de bons arguments pour ramener son public déjà, pour le contexte qui amène des danseurs du monde entier, puis pour ceux qui viennent faire leur Fashion Week et exposer leur meilleure tenue (sans pour autant danser haha), ceux qui viennent soutenir leur danseur (comme moi), pour la catégorie HipHop qui reste pour moi la plus attendue de tous, pour le lieu qui est assez prestigieux surtout pour un évent de danse HipHop et surtout pour le plaisir de tous se retrouver autour d’un même event comme celui ci.

Il y aurait encore beaucoup plus à dire sur cette édition mais je vous laisse notre forum pour vous exprimer là dessus.

Sur ce à plus  !

Vimae

Virginie, la quarantaine, j'ai grandit avec le hip hop et le crew MKC aux Ulis dans le 91. J'anime, entre autres, un groupe fb qui tend à regrouper les différentes branches du HH dans le 91.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *