[Interview] Apap91, MC et B-boy émérite des 90’s nous parle de sa vision du RAP.

Apap91 MC du groupe « X-killers » et B-boy émérite du groupe « Bad Efficience » a souhaité nous parler de sa vision du rap d’hier à aujourd’hui et de ses projets en solo.

1) Pour ceux qui ne sauraient pas qui tu es, peux-tu te présenter?

Ok, mon nom de scène complet c’est Apap91 mais les gens du milieu musical ont pris l’habitude de m’appeler juste « Apap ».

Je rappe depuis 1998 et voilà quoi…


2) Comment en es-tu arrivé au RAP ?

Je ne sais plus exactement comment mais je dirais que le contexte m’a mis dedans. A cette époque, mes cousins avaient des cassettes de rap français, ils en écoutaient et en faisaient ; Moi, quand les cassettes traînaient, j’écoutais.13962697_131037814008478_2610376121500678322_n Il y avait un peu de tout NTM, IAM, ATK, mes sincs (^^), Lunatic, etc. Ça me plaisait, j’aimais bien ce qui était véhiculé car je trouvais que ça nous représentait bien, l’énergie était positive et c’était cool.

Alors le petit élément déclencheur est que je trouvais que je pouvais faire, le rap était bon mais le flow n’était pas assez énervé, trop lent, pas assez rythmé à mon goût, donc au lieu de critiquer pour critiquer je me suis dis je vais faire ! Ça peut paraître prétentieux mais c’est comme ça que je voyais les choses à l’époque.

3) As-tu touché à d’autres éléments de la culture hip hop ?

Oui, un an après mes débuts dans le rap, je me suis mis au breakdance.

4) Tu as connu le rap des années 90, es-tu nostalgique de cet âge d’or du Rap ?

Nostalgique, je sais pas si on peut dire ça ; toute chose évolue mais c’est clair que je préfère beaucoup plus le rap des années fin 90 début 2000, c’est ma génération et c’est vrai qu’on était meilleur (en France) et le rap était plus « vrai » je trouve.

5) Que penses-tu de la scène Rap d’aujourd’hui, en France et à l’international?

Le rap d’aujourd’hui fait plus « danser » avec des beats bien lourds qui te force à te lever même si t’aimes pas ce qu’il y a dessus (MdR), je trouve ça cool et bien.

Après, voilà quoi… Je le trouve aussi beaucoup plus bling bling et axé sur le paraître, et ça, que ce soit en France ou à l’internationale, même si pour moi l’internationale se limite aux ricains (lool).

Les français avaient à l’époque une identité, un « style français » et ça pas que dans le rap mais aussi dans la danse, on avait un vrai délire, on vivait dedans, c’était la street… Mais pas la street pour dire la street ghetto tout ça, c’était juste la street, le moyen de délirer de beaucoup de jeunes issus des quartiers. Je ne retrouve tout simplement plus cet identité. Maintenant, les rappeurs ne font plus ce qu’ils veulent, ils font ce que le public veut.

Concernant les ricains, ils me déçoivent un peu, je trouve qu’ils ont perdu en level mais ça c’est mon avis. Après faut pas s’arrêter à ça, il y a le commerce et « l’underground », j’ai entendu des rappeurs underground aux Etats-Unis qui étaient très forts… En France, il y a vraiment de tout, même en underground, mais, pour être franc et pour avoir rapper pas mal en underground et y être encore, il y a plus de rappeurs pas terribles que de bons rappeurs.

11425492_1594404987442896_4492191834655072201_n

6) Quelles sont tes inspirations dans le RAP ?

Je me retrouve en écoutant du TUPAC SHAKUR.

Après il y a beaucoup d’autres rappeurs qui me parlent comme Biggie, Snoop, Busta Rhymes,  DMX, Nas, Method… mais aussi des français comme Lunatic, ATK, Ministère, 113, Rohff (parce qu’il est chaud en freestyle), Arsenic, NTM et IAM bien sûr et j’en passes pleins d’autres de cet époque.

7) Quel est ton top 10 des meilleurs morceaux rap ?

C’est chaud, j’en ai pleins donc je vais abréger en citant 10 sons avec des artistes différents  à chaque son  :

  • Tupac Shakur & Snoop Dogg – 2 Of Amerikaz Most Wanted
  • Fugees feat Diamond D – The Score
  • Capone N Noreaga – Halfway thugs
  • Notorious BIG – Juicy
  • Nas – The Message
  • Wyclef Jean ft. Mary J. Blige – 911
  • Method Man – Judgement Day
  • DMX-Untouchable
  • Tech N9ne feat Busta Rhymes, Yelawolf, Twista – Worldwide Choppers
  • Mobb Deep Ft Lil Kim – Quiet Storm

En voilà une dizaine… mais comme j’ai dit il y en a trop qui sont archi lourd (rap français inclus), je ne peux pas tous les citer.

149200_103808749688761_2255238_n8) Comment est ce que tu décrirais ton style ou ton toucher ?

Je suis fort !

Loool et pas modeste apparemment ; plus sérieusement, je vois la musique comme un moyen d’expression : à des moments je suis posé, à d’autres je peux être speed, triste, festif, pensif, observateur,etc. ; Une personne change d’humeur et éprouve plusieurs émotions dans sa vie ; bah ma musique, c’est tout ça !! C’est le monde que je décris, c’est moi, c’est mon entourage, voilà quoi !

9) Peux-tu nous parler de ton projet solo ?

Je prépare actuellement un projet de six titres avec lequel je vais démarcher les labels, les radios, etc. histoire de rendre ma musique accessible à un plus large public. Je ne me suis pas encore penché sur le nom du projet car il n’est pas encore finit mais, un des sons du projet (Apap91 – Survivants), est déjà disponible sur plusieurs plateforme comme Youtube, Soundcloud, etc. et un clip est en préparation et devrait sortir très prochainement pour un nouvel extrait de ce même projet.

10) Pourquoi avoir fait un projet en solo plutôt qu’en groupe ?

J’ai roulé avec la team The X Killers, on était tous motivé mais, coordonner les emplois du temps de chacun, sans compter les univers différents que chacun veut exprimer au mieux, c’était chaud.  Après comme dans toutes les teams, il y a des petits problèmes mais ça c’est autre chose, on préfère laver le linge sale en famille.

Bref, c’est ce qui fait qu’aujourd’hui, je préfère m’orienter vers une carrière solo, même si avec les frères on peut recombiner des feat assez facilement et rapidement car ça reste la famille et la musique c’est fait pour unir et non diviser.

11) Aurais-tu des conseils à donner à ceux qui souhaiteraient se lancer dans le rap ?

Faites ce que vous voulez, kiffez mais quand vous faites votre musique, pensez quand même à l’influence qu’elle aura, que vous aurez, sur ceux qui vont vous écouter car sans le savoir peut-être que vous serez les grands frères que certains n’ont pas.

12) Aurais-tu des dédicaces à passer ?

Oui, je vais sans doute en oublier mais, me vient tout de suite en tête, ma famille « de sang », ma seconde famille les Bad Efficience (artistes hip-hop), mes amis de longue date Selas (rappeur talentueux) et Renaud Lainé (Ingénieur du son – Studio les murs du son), les autres frères de la team The X Killers (Yiminel et Clinton Kent aka CKent) sans oublier tous les gens qui m’aident à avancer comme Daniel et son équipe (Photos Vidéos), toi (Fado – activiste hip-hop), et tous ceux avec qui je collabore en featuring et, pour finir, tous mes bons amis qui se reconnaîtront et toutes les personnes vraies et peace de ce monde.

13) Un dernier mot ?

Oui, Facebook, Soundcloud, Youtube, Toneden, Instagram, Suivez moi en tapant un mot : apap91.

Pour des projets sérieux, n’hésitez pas à vous rapprocher de ma manager à l’adresse :
apap91@outlook.com.

Peace à vous tous.

Merci à Apap91 de nous avoir accordé cette interview on vous laisse sur son Soundcloud. 🙂

Fado

Fondateur du site Not Only Hip Hop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *