JAMUARY – La Jam Londonienne

Mercredi 31 janvier, 15h27, j’écoute le podcast Unity #18 Post Jamuary Blues. Le mix commence par un cover de « Everybody loves the sunshine » de Takuya Kuroda, morceau parfait pour se remettre d’un weekend de folie à Londres pour la Jamuary #5.

Credits Jamuary

Chaque année, depuis 5 ans notre groupe de gais lurons parisiens, le fameux Youpi Cru, se rend à cet évènement devenu un incontournable de la scène HipHop Londonienne pour ne pas dire du Royaume-Uni.

Credits Jamuary

Derrière ce nom rigolo mais totalement on point, se cache un collectif de mecs plus barrés les uns que les autres, nommé « Unity for the community » notamment composé de nos amis Ed « Spoons », Dan Jose, Ian et Alex « Black Frank » – vous imaginez bien pourquoi le Youpi Cru prend un malin plaisir à s’y rendre chaque année… D’ailleurs à la minute 26, Willski « The Chief » nous présente l’histoire du Youpi Cru.

Vous l’avez certainement compris « Jamuary » est la contraction de Jam, confiture en anglais et January… Bah parce-que ça se passe en janvier les copains ! Cette année on a eu le droit à des pots de confiture étiquetés aux couleurs de cette folle soirée.

Outre-manche, on parle de weekender pour qualifier les festivals qui se déroulent du vendredi au samedi. Le plan est le suivant : Pre party au calme le vendredi, dans un bar à la cool pour siroter de la boisson maltée à l’anglaise, tout en écoutant du bon son. Samedi, Le calme avant la tempête. Chilling durant la journée pour kiffer un max lors de la soirée avec un live band de funk, des Dj’s triés sur le volet et bien sûr les danseurs et amateurs de musique bouillonnants sur la piste. Dimanche repos, on prend un english breakfast et on se balade en ville pour finir avec une note jazzy dans un café de renom.

Pour la 5e édition, le programme a évolué pour donner une touche un peu plus londonienne et diversifiée afin d’avoir un peu plus d’hétérogénéité dans le public. Hétérogénéité ? Oui ! C’était pour caler un mot scientifique. On n’est pas que des « rappeurs qui dansent par terre ».

Vendredi, la pré party s’est déroulée au « Bad Sport », un restaurant de tacos qui possède un sous-sol permettant de voir les matchs de premier league grâce à un grand écran. Le public habituel ne devait pas être prêt à voir des bboys avec leur style un poil différent du classique « East London style » cheveux colorés pour les filles et petite moustache gominée pour les gars.

Parmi les Dj’s j’ai retenu Jelly Jells de « Bad Taste Crew », qui nous a balancé des sonorités Afro Funk. J’étais presque allongé, fatigué de ma journée et il m’a remis sur pieds en quelques secondes. Martino, copain du « Youpi » m’a fait plaisir, comme à son habitude, avec son mix varié de world breaks comme l’indienne Asha Bhole, les tunisiens Soap kills ou le khmer Sinn Sisamouth.

Credits Jamuary

Samedi, le main event. Cette année, Jamuary à fait Sold Out. Plus aucun ticket disponible quelques semaines avant l’événement. Obligés de trouver une solution, les membres de Unity, on dû se rapprocher d’un autre espace : Le « Total Refreshment Center ». Un ancien entrepôt réhabilité en espace d’exposition et club. J’étais heureux de voir l’ami « Psycut » reprendre la soirée avec ses pépites Break Beat, Jazz Fusion et Heavy funk après le concert de ouf donné par Smith and the Honey Badgers !

Le dimanche, c’est « sunday night jazz » au « Hagerston », un jazz café sur Kingsland road. Le selecta Hugh Chambers nous balance toujours des classiques jazz dance et funk en amuse gueule avant de profiter d’un live de Jazz effréné.

Credits Jamuary

L’ambiance du bar est tellement belle. On se croirait dans un film. Le public hétérogène, mêle jeunes et moins jeunes, des personnes issues de divers communautés. Des hipsters du East London aux jeunes filles bien coiffées du centre, en passant par les bboys qui se sont déjà tués sur le dancefloor pendant deux jours. C’est le genre d’endroit où tu as l’occasion de te retrouver à moins d’un mètre du groupe, serré comme une sardine (dédicace à Patrick), avec un trompettiste au chapeau noir qui te postillonne dessus tellement il est chaud !

On se retrouve l’année prochaine ! PEACE !

Credits Jamuary
Credits Jamuary
Credits Jamuary
Credits Jamuary
Credits Jamuary
Credits Jamuary
Credits Jamuary

Parisien curieux et voyageur / Bboy, membre du fameux Youpi Cru / Amateur de sonorités Funk, Jazz et World Groove / Kangol addict !

Nassim

Parisien curieux et voyageur / Bboy, membre du fameux Youpi Cru / Amateur de sonorités Funk, Jazz et World Groove / Kangol addict !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *