Interview de la Graffeuse WUNA : « La Culture Hip-Hop reste ma principale source d’inspiration » (partie 2)

Suite à la première partie de l’interview avec la Graffiti Artist WUNA, voici la deuxième partie de l’interview :

1) Tu as eu la chance de voyager, quels sont les meilleurs souvenirs que tu gardes ?

Tous les voyages ont été incroyables et ont laissé en moi des souvenirs aussi précieux les uns que les autres… Mélanger le graffiti et le voyage c’est vraiment mon plus gros kiff! Y’a rien de mieux qu’allier ses passions aux découvertes et aux rencontres. J’ai pu aller dans des endroits paradisiaques grâce au graffiti. En octobre dernier je me suis retrouvée à nager avec des tortues de mer au lever du jour sur une plage paradisiaque du Mexique, suite à un jam auquel j’ai participé là bas. Le graff  m’a permis de rencontrer des gens super des quatre coins du monde, et je sais qu’aujourd’hui je peux aller n’importe où, je vais pouvoir connecter avec des gens qui ont peut être des modes de vie et des statuts différents du mien, mais qui ont la même passion et le même langage commun même si on ne parle pas la même langue. C’est la force de ce mouvement.

Wuna feat Sly2

2) Quel est ton lifestyle ?

Je partage ma vie entre mon taf, mes potes, les sorties, la lecture, la danse, le graffiti…. La bouffe… . et dès que j’en ai l’occasion, je voyage. J’ai souvent des grosses périodes de rush où je taff dur pour pouvoir accomplir mes rêves, mais ça fait partie des sacrifices à faire pour aller là où je veux.

3) Comment est-ce que tu décrirais ton style ou ton toucher ?

Je t’avoue que j’ai un peu du mal à décrire mon style, j’ai l’impression que je cherche encore et que j’ai encore tellement moyen de le faire évoluer que je ne peux pas encore vraiment mettre d’étiquette dessus. Mais pour l’instant on va dire classique Wild style, avec des ptites phases rondes et piquantes, et des persos dans un style toujours un peu bboy. J’aime le contraste entre les courbes douces et féminines et les lignes percutantes, mais j’ai encore du travail à faire pour pousser mon style là où je le veux.  Je suis une grande fan des throw up aussi, j’en fais pas mal. Et j’adore la calligraphie… je pense développer plus ce délire-là prochainement.

4) Quel est l’endroit le plus improbable où tu as pu graffer ?

En janvier dernier une entreprise m’a contacté pour customiser sur une dizaine de sofas en cuirette. Bien que je ne considère pas du tout ça comme du graffiti, je n’aurai jamais imaginé peindre sur ce type de support un jour. Sinon rien d’exceptionnel, mais peindre sur des boomker en bord de mer reste toujours un pur kiff…

5) Quel est ton avis par rapport au street art ?

C’est cool, la rue est assez grande pour que tout le monde puisse la partager.

6) Quelle est ta vision dans le graffiti, est-ce que le graffiti est un moyen d’expression qui permet de dénoncer quelque chose pour toi ?

Personnellement pour moi ça reste plus un kiff qui me permet de me vider la tête. J’aimerai plus souvent pouvoir faire passer un message dans mes prods mais je suis vraiment nulle pour trouver des bonnes idées pour le faire de façon originale et moins subliminale…

8) Quelles sont tes inspirations dans le graffiti ?

Je m’inspire de pas mal de choses, mais la culture hip-hop et son énergie reste ma principale source d’inspiration. Je tire aussi pas mal d’idées de mon quotidien, de ce que je vois, des différentes cultures que je découvre et aussi beaucoup de la musique que j’écoute.

9) Quel est ton top 5 des meilleurs graffeur ? 

Impossible d’établir un top 5 des meilleurs parce qu’il y en a beaucoup trop. Mais pour en prendre 6 dans différents styles je dirais :

  • Hest, the architect, pour ses Wild et ses calligraphies, la précision et propreté de ses traits, et ses ptits persos frais
  • Sly2 Pous son univers, ses idées, ses prods engagées, sa technique et sa maitrise des couleurs
  • Hoxe Pour ses pures Wild style de folie, son flow bien piquant
  • Miedo Pour un peu tout
  • Rosy1 parce qu’il fallait bien une fille pour représenté! Pour son style reconnaissable du premier coup d’oeil, ses persos old school qui transpirent le Hip Hop et son univers
  • Mon bro Astus2, pour son style versatile, ses ptits lettrages en bâtiments et la qualité de son trait.

10) Peux-tu nous parler de tes projets solos ?

En juin je serai à Perpignan  pour le Meeting of Style France, en août je serai à celui de Budapest et en septembre je l’espère à celui de Chicago. J’ai aussi des opportunités pour aller au Mexique et le Sénégal également avant la fin de l’année, mais vraiment rien n’est sûr pour l’instant… je ne pense pas pouvoir tout faire même si j’en rêve…. Début 2018 il y aura très probablement un passage à la Réunion, mais pour le reste Time will tell… J’espère surtout continuer à faire de belles connexion, peu importe où, et continuer à kiffer et à partager.

11) Aurais-tu des conseils à donner à ceux qui souhaiteraient se lancer dans le graffiti?

Kiffez, apprenez, respectez, travaillez, échangez mais surtout ne vous prenez jamais trop la tête, ça reste juste de la peinture.

12) Aurais-tu des dédicaces à faire passer ?

Tous les gens qui ont croisés ma route de près ou de loin, mes familles de la Fresh Connex’, NTC, FPC, SGX, SP, CMK, et  tous les ens-ge qui accompagnent ma vie au quotidien….  Ils se reconnaitront… Je vais pas citer de nom parce que sinon ça va être trop long et je risque d’en oublier…  Ceux qui m’ont fait confiance, m’ont invité à des jams, ont partagé un bout de mur avec moi. Tous ceux  qui font avancer ce mouvement dans de bonnes vibes et ceux qui se bougent le cul de façon positive d’une manière ou d’une autre, que ce soit dans le Hip Hop ou ailleurs.  Et bien sûr merci à toi poto pour l’interview et désolée de t’avoir fait galérer à l’attendre aussi longtemps ^^…  je te ferai un dessin pour me faire pardonner ;p

Pour ne rien louper de l’actualité de WUNA :

Fondateur du site Not Only Hip Hop

Fado

Fondateur du site Not Only Hip Hop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *