L’Histoire du créateur de Not Only Hip Hop

Fado, 23 ans, né à Paris, d’origine portugaise, fondateur/créateur du webzine « Not Only Hip Hop ».

Je baigne dans cette culture depuis l’âge de 3-4 ans, voyant mon grand frère (Dondro) graffer, danser, écouter énormément de musique et ancien membre du groupe Futur Proche (Rap).
D’un père champion de danse Disco et passionné de tout style de musique mais notamment de Funk et de Disco, j’ai été habitué à écouter de la musique dansante et entraînante au niveau des émotions, depuis petit, voir depuis le ventre de ma mère (rires).

D’une famille de footballeur, je me suis mis à fond dans le foot jusqu’à l’âge de 17-18ans,  avec l’envie de devenir footballeur professionnelle – comme tout le monde – mais sans succès.

Voyant des Streets Shows au Trocadéro de mon grand frère et de mes cousins (Luis DDM et Rui Filipe), je n’ai pas été directement attiré par cette culture, mais je trouvais ça cool et j’essayais timidement.

Je me suis toujours dit, qu’il fallait une raison pour s’investir sérieusement dans quelque chose.

Mon arrivée en tant qu’acteur dans cette culture a été tardive, mais c’est bien à cause d’une déception sentimentale que je me suis mis dedans sérieusement.

Dans l’espoir d’oublier cette épreuve difficile, j’ai commencé à écouter beaucoup de musique (soul, funk, jazz, disco, rap, rock…) et à faire quelques mixes, avec la Virtual DJ Console de mon grand frère.

Fin 2009 début 2010, c’est l’un de mes cousins (Rui Filipe) qui m’a emmener à Gare de Lyon et avec qui j’ai commencé pour la première fois à faire du B-boying et à Get Down.
C’est ensuite devenue une habitude chez nous d’aller danser là bas puis d’aller à la Coupole (La Défense) quand Gare de Lyon a fermé.

Un an après, j’ai rencontré Stiga (l’un des fondateurs des Division Alpha) à une soirée à la Machine du Moulin Rouge avec Afrika Bambaataa en septembre 2010.
Deux ans après, Stiga à créé une division de la Zulu Nation sur Paris et m’a intégré dans cette division ainsi que dans son groupe Boogie Rockers.

Depuis mon entrée dans cette culture, véritable thérapie pour moi, je me suis passionné par son histoire et j’ai commencé à voyager dans différents endroits dont la France, la Hollande, l’Italie, la Suisse, l’Angleterre, le Canada, les États-Unies et d’aller d’événements en événements à la rencontre d’autres passionnés.

J’ai également eu la chance d’avoir eu des conseils de nombreuses personnes dont mon Grand frère (Sentinel crew), mes Cousins, mais également, les Aktuel Force, les Def Dogz, les Rock Steady Crew, 7 Gems, les Mighty Zulu Kingz, Battle Squad, Boogie Brats, Ready to Rock, Division Alpha et bien d’autres…

J’ai donc eu l’habitude de b-boy dans des soirées et événements, de graffer après des soirées sur les murs et de gratter sur un Black book mon AKA « FADO » et d’écrire quelques rimes.

Véritable passionné de cette culture, j’ai également décidé de travailler (en collaboration avec Nicolas Plassais et Jamel Snaibi) sur un reportage sur la Défense, un documentaire Hip Hop retraçant l’historique d’un Spot dans le quartier d’affaire de la Défense, ou j’ai pu interviewer de nombreux acteurs de cette culture et de différentes générations (Black Dragon, Def Dogz, Drôles de mecs, Sentinels, Division Alpha, Mighty Zulu Kingz…) .

Membre du groupe Fresh Connexion (Montréal-Canada) et Boogie Rockers (Paris-France) :

Si j’ai créé « Not Only Hip Hop » c’est pour rassembler les éléments de cette culture et montrer que le Hip Hop ce n’est pas que 2 mots, c’est ce qui m’a sauvé la vie.

Toujours disponible pour en discuter plus en détails, si vous avez des questions ! 🙂

Made in Paris with Love !

Peace, One Love.

Fado

Fondateur du site Not Only Hip Hop