Rétrospection du Label Valette Festival 2020 : L’un des seuls festivals Hip Hop de l’année

A la suite de leurs deux précédent succès (plus de 3 500 festivaliers sur 2 jours lors de l’édition précédente et 2 000 lors de leur première édition), Urban Art Paris (association créée en 2012 qui soutient les acteurs du milieu graffiti et street art en prenant le parti pris d’accompagner des artistes français et internationaux), a réitéré l’investiture du domaine du château de Pressigny-les-pins. Année exceptionnelle avec mesures sanitaires exceptionnelles, le festival a rassemblé pas moins de 4 500 personnes sur deux jours entre le 28 et le 29 août tout en respectant les gestes barrières.

L’équipe de Not Only Hip Hop s’est rendu sur place pour profiter de ces deux jours consacrés à la culture Hip et Hop et street art. Au programme, musique et peinture pour les novices ou les amateurs dans un ancien domaine ayant appartenu au régime espagnol de France d’une superficie total de 10 000 mètres de murs.

Label Valette Festival : le festival musical Hip-hop pour les  nouvelles et anciennes générations

Le festival était composé de 3 scènes : la scène « demain c’est loin » (scène principal et titre éponyme du festival qui nous interroge sur notre avenir proche ou lointain et porte espoir, craintes et interrogations. C’est une manière d’engager une réflexion sur les enjeux qui animent nos sociétés à travers les différentes facettes de la culture hip hop et street art.), la scène « Atlas » et enfin la scène « Diamentaire ».

La majeure partie des rappeurs faisaient leurs shows sur la scène « demain c’est loin » (peut être un petit clin d’œil au fameux son du groupe marseillais, IAM). Et quels shows. Nous avons eu deux soirées ou la nouvelle génération du Hip Hop français (avec 4keus et Nemir) a côtoyé deux groupes cadors des années 90-2000 : Les Neg Marrons et Ärsenik. Et oui une partie du fameux collectif « Secteur Ä » est remonté sur scène pour la grande joie de ces fans.

Le Vendredi soir, Les Neg marrons (BenJ et Jacky Brown), on fait plus que leurs travails. En effet, ils nous ont fait bouger sur des classiques comme « la monnaie », « lève-toi, bats-toi », « tout le monde debout », « petites iles », …, pour enfin finir sur le fameux et mémorable « le bilan ».  A 40 passés, les rappeurs originaires du val d’Oise, ont foutu le feu sur scène en nous faisant bouger sur leurs rythmes. La foule était à son paroxysme et c’était le bon moment pour le groupe 4keus, originaire de la Courneuve en Seine saint Denis, de faire flamber le château de Pressigny sur les instrus type afro trap comme sur « Focus », « toi ou moi » et le fameux « MD ».

Les Neg marrons ont pris leur public d’assaut

Le samedi soir ce fut au tour de Nemir de chauffer la scène. En effet le rappeur originaire de Perpignan, a pu balancer ses sons pour pouvoir réveiller les gens présents devant la scène dans un esprit bon enfant. On a pu entendre les sons « sur ma vie », « chica » en l’occurrence. Après une heure de pur show, Nemir a fait place à une autre partie du Secteur Ä : Ärsenik. En effet les deux frères issus de Villiers Le Bel, Calbo et Lino, ont interprété leurs classiques mais aussi quelques titres de leurs albums solo. Nous avons pu se délecter des classiques : «  P.O.I.S.O.N », « une saison sèche et blanche », « regardes le monde », « partout la même » …, et bien entendu le fameux « Boxe avec les mots ».

Lino et Calbo ont mis le feu à la scène demain c’est loin

Label Valette Festival : 10 000 mètres de murs pour et autour du graffiti et du street art

Sachant que les concerts se déroulaient en fin d’après-midi voir en début de soirée, nous avions eu tout le temps de pouvoir participer aux différentes activités proposées durant le Label Valette Festival. Nous avons pu assister à une conférence autour de l’avenir du graffiti. Cette dernière était en partie animée par l’artiste Tilt et elle nous questionnait sur l’avenir d’une de ces facettes de la culture Hip Hop.

œuvre réalisée par Nasty
NTM crew en action
Le festival Label Valette c’est aussi ça

Entre les conférences, les battles de graffiti et bien entendu les différentes œuvres à disposition, nous avons pu en prendre plein les yeux via les œuvres de René Brinks, NMO, Nasty par exemple :


En résumé, l’équipe Not Only Hip Hop, a vraiment apprécié ce festival et espère de tout cœur pouvoir assister à l’année prochaine à la 4ème édition du Label Festival Valette et on souhaite bonne chance à l’équipe d’Urban art pour leurs prochains événements.

Cilo

Pur produit de Paris et passionné dés l'âge de 10 ans par la culture hip-hop, j'ai découvert cet art en premier lieux grâce à la musique. Un peux plus tard j'ai découvert le street art et plus particulièrement le tag et le graffiti grâce a mon cousin qui a réussi à me faire partager sa passion. Maintenant c'est à moi de vous la faire partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *