Présentation – Musique

La musique hip-hop comporte plusieurs aspects :

  • Le Deejaying (DJing ou DJaying) consiste à passer des disques simultanément, en les mélangeant et en les modifiant. Le DJ utilise pour cela des techniques variées comme le scratch, le cutting, le baby scratch ou le crab. Certains DJs du mouvement sont désormais célèbres dans le milieu hip-hop comme Kool Herc, Afrika Bambaataa, Grandmaster Flash, Grand Wizard Theodore ou bien Jazzy Jay. Plusieurs DJs sont maintenant des stars tels que DJ Premier ou encore Dee Nasty, premier DJ français du mouvement hip-hop dans les 80’s.
  • Le Beatmaking se fait souvent à l’aide de programmes ou de matériels spécialisés (MPC), même si au début le MC rappait sur la partie instrumentale d’une chanson passée en boucle. Le beat était donc composé à partir de samples de disques. Un beat peut être composé de trois sections : le bassline (la forme que prendra la basse dans l’instrumentale), la mélodie (la ligne principale, celle qui captera l’attention), et le drumline (sons de drums – « percussions »), mais la créativité est de mise et aucune règle n’est fixée. Plusieurs beatmakers préfèrent utiliser des samples de diverses sources et les mixer pour créer une mélodie, mais il est tout autant possible de composer complètement. On retient parmi les nombreux beatmakers qui ont influencé le hip-hop: DJ Premier, Pete Rock, Jay Dilla, Dr Dre et d’autres.
  • Le Rap (aussi appelé « Emceeing » ou « MCing » (de MC, Master of Ceremony) est un chant saccadé (flow) composé de paroles souvent très imagées, riches en assonances et allitérations. Influencé par le toasting et par des précurseurs tel que les Last Poets, il connaît un succès tel qu’on assimile parfois la musique hip-hop au rap. MC est l’appellation qui désigne celui qui anime les soirées ou des manifestations, mais désigne également les rappeurs. Les initiales MC correspondent en anglais à Master of Ceremony ou Microphone Controler. Les premiers DJs encourageaient le public qui assistait aux fêtes à danser. Néanmoins, l’un d’entre eux, Grandmaster Flash, était tellement occupé à passer ses disques et à les écouter qu’il lui devint bientôt nécessaire d’engager deux amis pour qu’ils encouragent le public à sa place. Bientôt, les premiers rappeurs sentirent l’envie de raconter quelque chose de plus, et commencèrent à « lâcher des connaissances » sur leur vie de tous les jours.
  • Le Human-Beatboxing représente plusieurs genres de musique créés en utilisant la voix, la gorge et le nez. Inventé par Doug E. Fresh, il a eu un grand succès dans les années 1980 avant de décliner pour revenir vers la fin des années 1990. Un des beatboxers les plus célèbres est Rahzel, ancien membre de The Roots. Comme les autres disciplines de la culture hip-hop, le beatbox connaît une résonance planétaire. De nombreux concours sont faits chaque année que ce soit en France ou ailleurs.
  • Mais la musique « Hip Hop » pour Not Only Hip Hop ça ne s’arrête pas qu’à ces 4 disciplines, c’est pourquoi une partie dédié exclusivement à des Playlists en tout genre sera également disponible, avec des compilations Funk, Jazz, R&B, Breaks, Afro, Rap et autres styles musicaux seront disponible.

À très vite pour des news Funky Fresh !

Fado

Fondateur du site Not Only Hip Hop