Elijah Nang : le fils spirituel de Nujabes

Le 26 novembre 2010, la culture Hip-Hop nippone pleure la disparition d’un grand artiste, précurseur dans son genre, le Jazz Hop. Cet artiste japonais est Nujabes. 

Très connu à travers ses albums mais aussi à ses bandes originales avec le manga Samouraï Champloo, qui a bercé les oreilles de plusieurs adeptes de ce style de musique. Sa disparition a suscité de très nombreux hommages post-mortem à travers le monde, comme en Angleterre avec un certain Elijah Nang. 

L’histoire d’Elijah Nang : un vent se lève

Elijah est un compositeur, instrumentaliste et producteur britannique, d’origine Nigérienne, qui produit, selon ses termes, “des romans musicales”. 

Ayant grandi en Angleterre, il commence sa première production en 2006, dont il concevait ses créations pour les rappeurs et pour lui-même, mais c’était uniquement des créations instrumentales. Mais son style se démarque assez vite des standards classiques du Hip-Hop et au début des années 2010, il a commencé à composer des sons dans le style Jazz Hop. Amoureux de la culture Nippone, il crée une formule qui lui sera unique en son genre, mélangeant le style américain et japonais, puisant sa source, comme tant d’autre chez Nujabes, dont il est l’un des nombreux artistes qui lui rend hommage. 

Un des héritiers de la culture Jazz Hop japonais

Néanmoins, son style se démarque des autres. Il n’y a qu’à écouter les sons qui rendent hommage à Nujabes pour le découvrir comme par exemple Yuki Pt.II 降雪” ou “Sunburst 太陽”, pour comprendre quel genre de création il propose dans son catalogue. 

Un très bel hommage à l’artiste défunt, qui retranscrit bien son héritage et sa philosophie musicale à travers ses samples et ses beats qui démontre bien que les sons Hip-Hop ont un aspect poétique. D’autant plus qu’il propose à travers ses prods, des images et des clips vidéos qui renvoie au travail du manga Samouraï Champloo, dont la bande originale est un chef d’œuvre composé par Nujabes lui-même. Mais elles sont également illustrées par plusieurs portraits vidéos du Japon et de ses décors, accentuant davantage l’univers qu’il tente de retranscrire.

Elijah Nang propose à son public et aux néophytes du genre, un voyage sonore. Sans pouvoir partir au Japon, surtout en cette période de pandémie, il nous transporte vers une contrée dont nous rêvons tous d’aller et de s’isoler afin de se recentrer sur soi-même.

Toutefois, Elijah Nang est un artiste qui a voyagé beaucoup trop loin dans ses créations. A tel point, qu’il en devient étranger à la musique Hip-Hop.

Un Gaijin du Hip Hop 

En effet, il sort des standards de la musique Hip-Hop et il arrive à marier l’esthétique musicale nippon aux beats mélodieux Hip-Hop et Lofi. De ce melting-pot, il nous propose, non pas un album, mais un livre audio, avec pour seule narration le son des touches de piano, le rythme des BPM et la petite animation présente dans la vidéo, nous laissant clairement imaginer le déroulement de l’histoire et de ses dialogues.

Son premier roman audio, Gaijin, nous raconte un étranger qui se réveille dans une contrée mystérieuse.

Le titre de son roman audio, Gaijin, (terme japonais qui veut dire « étranger » en français), démontre bien l’état d’esprit et le caractère de l’artiste, nous ouvrant la porte vers un monde qui nous est étranger et que nous devons découvrir, explorer et s’aventurer pour connaitre cette histoire qui nous apaisent. Une histoire qui se prolonge avec la deuxième saison de Gaijin, nous faisant perdre dans cette histoire aux allures nipponnes.

La saison 2 de Gaijin nous racontent la suite de l’histoire du héros après son arrivé dans le monde des Samouraï.

Lost in Japan: L’histoire continue

C’est le dernier projet en cours que l’artiste Elijah Nang a lancé le 3 décembre 2021, intitulé Lost In Japan Volume 3. Plus qu’un album ou bien un roman audio, c’est un projet artistique.

L’artiste Britannique nous dévoile l’étendue de son art et de son univers, qui, à l’image du Japon, mélange subtilement entre tradition et modernité dans ses expositions audiovisuelles à travers son album photo et son court-métrage, dont le premier extrait nous montre une célébration de l’année 2020, qui apporte un regard plein d’espoir et d’enthousiasme dans leurs regard, bien loin de ce qui les attend pour cette année.

L’influence de la culture Nippone, que ce soit dans les aspects les plus connues et exposés tel que les animés ou bien les jeux vidéos, ou alors par les musiques et films japonais, Elijah Nang donne une approche unique en son genre dans ses créations, nous revoyant à une nostalgie que nous n’avons pas encore vécu. L’album photo que présente l’artiste nous peint un quotidien du Japon sous un angle neutre et personnel de son auteur.

Tandis que l’hiver arrive, la playlist du « gaijin britannique » s’agrandit dans son projet Lost In Japan, avec son dernier morceau Fuyu, apportant une ambiance Jazz-Lofi et Soul dans ce dernier son, renvoyant à une atmosphère douce et hivernal dans ce troisième volume.

Jaquette de l’album « Lost in Japan » volume 1 paru en 2015.

Elijah Nang se renouvelle et propose de nouvelles choses qui nous fait voyager, non plus au Japon, mais vers d’autre univers et époque que nous pouvons explorer. Ce qu’il propose dans ses créations est une expérience.

Je dédicace cet article à la danseuse Hip-Hop Hinako Miyasawa. J’ai eu la chance de la rencontrer au cours de mes voyages et d’être son amie, dont j’ai une pensée particulière pour elle en écrivant cet article.

Armstrong

Je m'appelle Armstrong et je suis un Bboy Franco-Américain. J'ai grandi avec la culture Hip-Hop dont je découvre et redécouvre sans cesse les différentes facettes de cette culture que j'apprécie tant. Grace au Bboying, ou j'ai commencé en 2006, j'ai pu voyager et séjourner dans plusieurs pays à travers le monde, à la rencontre des différents danseurs et artistes mais aussi à la découverte de plusieurs évènements et festivals dédié à la culture Hip-Hop, dont j'aimerai le faire découvrir et partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Évènements à venir